La paralysie du sommeil, ce mal dont j’ignorais souffrir

TÉMOIGNAGE – « Je tente d’ouvrir la porte, la fenêtre, de crier, n’importe quoi. Rien. Le silence et la présence. Lourde. Oppressante », explique la jeune femme.
— À lire sur www.huffingtonpost.fr/life/article/la-paralysie-du-sommeil-ce-mal-dont-j-ignorais-souffrir_209946.html

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :